Sharks de San Jose, les Tops et Flops pour les poolers...

Je m'attendais à une année incroyable pour les Sharks cette saison...En fait, elle a été incroyable, mais dans le sens inverse! Comment une équipe aspirant à la coupe Stanley une année peut tout simplement se retrouver dans les bas fonds du classement la saison d'après? On a même ramené Patrick Marleau pour essayer de retrouver une certaine chimie... Bref, concentrons-nous sur le sujet de notre article. Du point de vue des poolers, voyons les joueurs qui ont mieux performés qu'anticipé et ceux qui ont déçus cette année à San Jose.


Nous avions vu juste lorsque nous avions prédit que les Sharks se retrouveraient dans l'extrémité du classement. Le seul problème, c'est qu'on les voyait 1er dans leur conférence alors qu'ils sont en réalité 15e et derniers dans la conférence de l'Ouest. On l'a échappé pas à peu près celle là! En chiffre, ils sont 28e pour le nombre de but marqué (5e pire), 27e pour le nombre de but accordé (6e pire) et 29e pour le différentiel buts pour vs buts contres avec -44 (4e pire). De façon individuelle maintenant, est-ce que des joueurs auront été de bons choix pour les poolers? Voyons quels sont les joueurs qui ont mieux performé qu'anticipé et ceux qui ont moins performé que prévu?


Joueurs ayant mieux performé (J'ai eu beau chercher, mais j'en ai que 3 pour eux!):


  • Barclay Goodrow: Avant l'arrêt des activités, il comptait 24 points en 62 parties. Au comparatif sur 82 parties, il aurait cumulé 31 points. Si on compare avec la saison précédente, il avait cumulé 17 points en 82 parties. Si jamais un pooler l'avait sélectionné (Tard dans le repêchage j'espère!), il aurait fait un relatif bon coup.

  • Dylan Gambrell: Les joueurs qui ont mieux performés cette saison à San Jose en comparatif à la saison précédente sont rares. Quand il faut trouver un joueur qui avait 0 point en 8 parties la saison passée pour faire un comparatif, c'est qu'on est rendu bas! Cela n'enlève rien à Gambrell qui cette saison avait 11 points en 50 parties pour un comparatif de 18 points sur 82 parties.

  • Aaron Dell: Le gardien de but a débuté l'année comme gardien substitut, mais a su s'imposer. En 31 parties cette année, il a maintenu un SV% de 0,907 comparativement à un SV% de 0,886 l'année précédente. Il est encore à quelques points de sa moyenne de SV% en carrière, mais si un pooler l'a sélectionné en fin de repêchage, il doit être tout de même satisfait de sa prise.

Joueurs qui ont déçus

  • Brent Burns: Il était le meilleur marqueur de son équipe l'an passé mais sa production a considérablement diminuée cette saison. Il s'est amené en début de saison avec la mémoire d'une saison de 83 points en 82 parties. Cette saison, il en était à 45 points en 70 parties pour une projection 52 points en 82 parties. -30 points pour un défenseur qui a certainement été sélectionné dans les 2 premières rondes de repêchage de plusieurs pools, il s'agit d'une très grande déception!

  • Tomas Hertl: Le joueur de centre a aussi connu une saison difficile. La saison dernière, il avait accumulé 74 points en 77 parties, soit un comparatif de 78 points en 82 parties. À l'arrêt des activités de la ligue, il avait amassé 36 points en 48 parties. Sur une projection de 82 parties, il aurait cumulé 61 points...une diminution digne des résultats offensifs du club.

  • Timo Meier: Même s'il est le meilleur pointeur de son équipe actuellement, il ne produit pas au rythme habituel. Ce dernier avait une production de 49 points en 70 parties jusqu'à maintenant. Au comparatif sur 82 parties, il aurait cumulé 57 points. La saison dernière, il avait tout de même accumulé 66 points en 78 parties. Sur 82 parties, cette production lui donnait 69 points. Diminution de production pour un joueur qui avait le vent dans les voiles.

  • Kevin Labanc: Tiens tiens...le gars qui a signé un contrat d'un an à rabais après sa meilleure saison en carrière! La saison passée, il avait amassé 56 points en 82 parties. Cette année, il en était à 33 points sur 70 parties. Sur une saison complète, cette production correspondrait à 38 points. 18 points d'écart qui a certainement fait mal aux poolers qui l'ont sélectionné à mi-repêchage.

  • Noir Icône Instagram

©2019 by Hudon-Hockey. Proudly created with Wix.com