Que s'est-il passé?

Les deux premières journées d'action dans la LNH ont offert aux partisans du hockey digne des séries éliminatoires, mais pour les parieurs sportifs et les poolers, tout un mal de tête! Des 10 parties jouées jusqu'à maintenant, 6 se sont soldées par une victoire des négligés (Selon leur classement de fin de saison). Pour les équipes en ronde de qualification, analysons un peu chaque situation pour voir s'il n'y aurait pas des facteurs clés dans chacun de ces matchs. Pour cette analyse, nous explorerons les statistiques classiques et quelques statistiques avancées (Même si les stats avancées nous aident davantage au niveau des données prédictives, elles peuvent nous indiquer ce qui s'est passé dans un match spécifique sans être représentatif d'une ronde éliminatoire complète)


Victoire des Canadiens de Montréal sur les Penguins Pittsburgh par la marque de 3 à 2 en prolongation


Statistiques classiques

Les Pens ont dominé au chapitre des tirs (41 vs 35), mais se sont fait dévorer au niveau des mises en échec (30 vs 53) et des tirs bloqués (17 vs 27). Les avantages numériques auraient pu faire une différence, mais les Pens en ont profité qu'une fois sur 7 tentatives alors que le CH n'a pas marqué en 2 occasions. Alors sans parler de joueurs spécifiques qui ont eu un impact important sur le résultat et en gardant une vue globale de la performance de l'équipe, les Canadiens ont certainement pris avantage de leur jeu robuste et des tirs bloqués pour gagner cette bataille.


Statistiques avancées

Si nous regardons rapidement quelques statistiques avancées de cette partie, les Canadiens ont présenté un PDO de 103,7 les Penguins en ont maintenu un de 96,3. Nul doute que le facteur chance a joué un rôle important dans la conclusion de cette partie car les 2 équipes sont aux extrêmes de cet indicateur (Au dessus de 102 et tout juste au dessus de 96). Au niveau du Fenwick, c'est tout le contraire avec un FF% de 40,62 pour le CH et de 59,48% pour les Pens. Le PDO très élevé de Montréal a certainement compensé pour leur FF%. Dernier élément, le % d'arrêt des tirs à haut risque de se convertir en but. Cette donnée est très importante car c'est elle qui défini davantage la qualité des gardiens de but. Donc, pour cette partie, Price a maintenu un HDSV% 92,31 et Murray un HDSV% 90,91. Et oui, Price a définitivement fait une différence dans cette partie!



Victoire des Blackhawks de Chicago sur les Oilers d'Edmonton par la marque de 6 à 4


Statistiques classiques

Les Hawks ont dominé au chapitre des tirs (42 vs 29), mais se sont fait dominer au niveau des mises en échec (33 vs 47). Les avantages numériques des deux équipes a été profitable avec un taux de conversion de 50% pour les Hawks (3/6) et de 75% pour les Oilers (3/4). Dans ce match, la seule statistique classique qui sonne du sens au résultat final est ce lui des tirs pour et tirs contres. Surtout en considérant que cette cet avantage s'est produit principalement en première période alors que Chicago a dominé16 tirs contre 8 tirs. Un lent départ coûteux.


Statistiques avancées

Les statistiques avancées de cette partie sont peu représentatifs du résultat de la partie à l'exception du FF%. À priori, les deux équipes ont un PDO tout près de la normale avec 100,5 pour Chicago et 99,5 pour Edmonton. Rien pour influencer le cours d'un match! Au niveau du HDSV%, les deux gardiens de but n'ont pas de bons résultats. On parle ici de 66,67% pour les Hawks et 72,73% pour les Oilers. Dans les deux cas, ils devront faire mieux s'ils veulent aspirer aux grands honneurs! La statistique avancée qui est la plus représentative de la partie est le FF%. Lors de cette partie, les Oilers ont eu un FF% de 40% bien en dessous de la barre de la médiocrité alors que les Hawks en ont un de 60% qui représente un résultat d'une équipe élite. Un bel indicateur démontrant que Chicago a dominé ce match en terme de possession de rondelle et donc de chances de marquer!



Victoire des Blue Jackets de Columbus sur les Maple Leafs de Toronto par la marque de 2 à 0


Statistiques classiques

D'abord oui, les Jackets ont gagné 2 à 0, mais le 2e but a été fait dans un filet désert! C'est ce qui explique que les statistiques classiques ne sont pas aussi éloquentes que les autres analyses. Au niveau des tirs, Columbus a dominé. Toronto 35 - 28 et au niveau des mises en échec 37 - 26. Les deux équipes n'ont pas profité des quelques avantages numériques non plus (0/2 pour Columbus et 0/1 pour Toronto). Alors dans ce match très serré, il est fort probable que l'avantage au niveau des tirs et des mises en échec des Blue Jackets aura été bénéfique pour eux.


Statistiques avancées

Les statistiques avancées peuvent nous donner un peu plus d'information sur les éléments qui ont été décisifs dans cette partie. Débutons d'abord par l'excellente performance des gardiens de but qui ont tous les deux un HDSV% de 100%. Le seul but accordé par le gardien de but de Toronto l'a été sur un MDSA%, soit un lancer de difficulté moyenne. Au niveau du PDO et du FF%, nous avons peut-être une explication. Les Jackets ont eu un PDO de 105,7 et un FF% de 55,56%, ce qui représente des chiffres d'équipes élites et très avantageux pour gagner une partie. De l'autre côté, les Leafs ont eu un PDO de 94,3 et un FF% de 44,44%. Ces chiffres indiquent qu'ils n'ont pas été favorisés par un facteur chance et ont été dominés au niveau de la possession de la rondelle et des chances de marquer. Voilà ce qui a peut-être fait la différence!


Victoire des Coyotes de l'Arizona sur les Predators de Nashville 4 à 3


Statistiques classiques

À la lecture des statistiques classiques, les Predators auraient dû gagner cette partie! Ils ont dominés au niveau des tirs au but (43 - 37) et ont profité de leur avantage numérique avec un taux de réussite de 20% (2/5) contre 16,6% (1/6) pour les Coyotes. Les autres stats sont similaires pour les deux équipes que ce soit au niveau des mises en échec (22 - 15) et des tirs bloqués (20 - 17). Nous devrons aller voir ailleurs pour tenter de comprendre ce qui s'est passé dans cette partie!


Statistiques avancées

En débutant l'analyse des statistiques avancées de cette partie, nous apercevons que le FF% a aussi été à l'avantage des Preds (53,75% - 46,25%). Cette donnée indique qu'ils ont dominé au niveau de la possession de la rondelle et donc, normalement, au niveau des chances de marquer! Le PDO et le HDSV% peuvent par contre expliquer ce qui s'est passé. D'abord, les Coyotes ont maintenu un PDO de 103,8 ce qui est très élevé et positif pour eux! En comparatif, les Preds ont un PDO de 96,2 ce qui est tout le contraire. Donc, le facteur chance était davantage en Arizona! L'autre explication possible est le HDSV% des deux équipes. Nashville a le 3e pire HDSV% parmi les équipes actives avec 62,5% alors que l'Arizona a fait mieux avec 75%. Les performances des gardiens du but en séries sont d'une grande importance dans les séries et c'est ce que nous avons vu dans cette partie!


Victoire du Wild du Minnesota sur les Canucks de Vancouver 3 à 0


Statistiques classiques

Encore une fois, analysons les statistiques classiques en gardant en tête que le 3e but du Wild a été fait dans un filet désert. Le résultat est difficile à expliquer si nous regardons ces stats, si ce n'est que Minnesota a su profiter de ses avantages numériques pour faire la différence. Ils ont effectivement marqué leurs 2 buts en avantage numérique (2/4) contrairement à Vancouver qui n'a pas réussi à profiter de leur seul avantage d'un homme (0/1). Au niveau des tirs au but et bloquée, les deux équipes en sont presque à égalité (31 vs 28 et 15 vs 14, tous à l'avantage du Wild). Seul élément qui aurait pu avoir un impact positif pour les Canucks, ils ont dominé au niveau des mises en échec 40 contre 28. Alors les pénalités des Canucks leur ont coûté fort probablement la victoire!


Statistiques avancées

Au niveau du FF%, les deux équipes en sont presque à égalité avec 51,25% pour le Wild et 48,75% pour les Canucks. Ce n'est pas étonnant puisque la partie s'est gagnée en avantage numérique et que les statistiques avancées ne tiennent compte que des informations à 5 contre 5. Nous avons le même constat au niveau du HDSV% des deux équipes qui en ont un similaire. Le seul élément des statistiques avancées qui pourrait expliquer l'issu de cette partie est le le facteur chance de chaque équipe, soit le PDO. Le Wild a maintenu un PDO de 109,7 (Le 2e meilleur parmi les équipe actives) et les Canucks un PDO de 90,3 (Le 2e pire parmi les équipes actives). La bonne nouvelle pour les fans de Vancouver est que ça peut être difficilement pire, mais la mauvaise pour les fans du Minnesota est qu'il sera difficile pour eux de maintenir ce rythme!


Alors en cette 3e journée d'activité dans la LNH, je vous souhaite...Bons matchs!


**Envie de lire sur les séries? Procure toi notre Guide des séries et obtiens en plus l'accès pour les membres privilège de Hudon-Hockey à la zone des séries! C'est pas cher et en plus, ça nous permet de maintenir notre site sans publicité et nous encourage à continuer de vous divertir ---> Guide des séries Hudon-Hockey

  • Noir Icône Instagram

©2019 by Hudon-Hockey. Proudly created with Wix.com