Penguins de Pittsburgh, les Tops et Flops pour les poolers...

Les Penguins sont gérés de mains de maîtres depuis plusieurs années et trouvent toujours le moyen de demeurer une équipe compétitive malgré les différents mouvements de personnels. Ils ont développé une culture gagnante autant dans la LAH et la LNH, ce qui fait que, lorsque promus dans la grande ligue, les jeunes joueurs sont déjà dans un mind set gagnant. Nous pourrons en reparler plus tard, mais si nous revenons à notre article, voyons les joueurs qui ont mieux performés qu'anticipé et ceux qui ont déçus cette année à Pittsburgh.


Tel que nos prédictions de début d'année le mentionnaient, les Penguins occupent actuellement la 5e position dans la conférence de l'Est. Avec un différentiel de +28 en terme de buts marqués versus buts accordés, ils occupent la 7e position dans toute la ligue à ce niveau. Autant grâce à une attaque équilibrée qu'une défensive qui l'est tout autant...mais pas grâce au gardien de but que nous nous attendions! Maintenant, dans la perspective des poolers, dans laquelle ils doivent sélectionner les joueurs qui risquent de mieux performer offensivement que la saison précédente, voyons ceux qui, individuellement, ont mieux performé qu'anticipé et ceux qui ont moins performé que prévu?


Joueurs ayant mieux performé :


  • Evgeni Malkin: La saison précédente de l'attaquant avait été fructueuse avec 72 points en 68 parties, ce qui correspond à 86 points sur une saison complète. Cette saison, avant l'arrêt des activités, il avait amassé pas moins de 74 points en 55 parties. Sur un comparatif de 82 parties, il aurait accumulé pas moins de 110 points! Les poolers l'ayant sélectionné ont pris un certain risque en lien avec son historique de blessures, mais sa production actuelle les font certainement jubiler!

  • Jake Guentzel: Jouer à l'aile de Crosby ou Malkin aide pas mal, mais tout lui reviens lorsqu'on parle de se progression de points. L'année passée il présentait des statistiques de 76 points en 82 parties. Cette saison, il a poursuivi sa progression malgré quelques blessures. En date de la dernière partie de la saison, il cumulait 43 points en 39 parties, soit un comparatif sur 82 parties de 90 points. Les poolers l'ayant sélectionné au premier tier de leur repêchage et qui pouvaient faire des changements dans leur alignement ont certainement fait un bon choix.

  • Bryan Rust: S'il y a un attaquant qui s'est démarqué d'avantage au niveau de sa progression de production offensive, c'est bien lui. En 2018-2019, il avait complété sa saison avec 35 points en 72 parties pour un comparable sur 82 parties de 39 points. Cette année, en seulement 55 parties, il avait déjà amassé 56 points! À ce rythme, il aurait accumulé 83 points en 82 parties. On parle ici de +48 points! Un coup de maître pour les poolers qui l'ont sélectionné!

  • Tristan Jarry: Passant de substitut à gardien #1A, il a su profiter des blessures et largesse de Murray pour se faire valoir. Pour les poolers qui l'avaient sélectionné, disons le certainement en fin de repêchage, ils ont réalisé rapidement qu'ils avaient un joyaux dans leur pool. La saison passée, il avait maintenu un SV% de 0,887 alors que cette année, il montre un SV% de 0,921! D'autant plus une bonne année si on compare avec sa moyenne de SV% en carrière de 0,906.


Joueurs ayant moins bien performé :


  • Sidney Crosby: Tout comme nous l'avions mentionné pour Patrice Bergeron, l'analyse actuelle n'a rien à voir avec le fait qu'il soit un leader exemplaire, un icône pour la LNH et un joueur plus que complet. Nous ne faisons que comparer sa production offensive de cette année versus l'an passé dans un contexte de pooler. Cela étant dit, il avait cumulé 100 points en 79 parties la saison passée (103 points sur 82 parties) alors que cette année, il en était à 47 points en 41 parties (94 points sur 82 parties). Compte tenu qu'il demeure un des premiers choix dans les pools, la diminution de production peut être décevante pour les poolers.

  • Kris Letang: Le trop souvent blessé défenseur vedette du club peut être perçue de différentes façons. Cette saison, il n'a presque pas été blessé (Ce qui est une bonne nouvelle pour lui, mais aussi pour les poolers), mais il n'avait que 44 points en 61 parties (59 points en 82 parties). La saison précédente, il avait mieux fait avec ses 56 points en 65 parties (70 points sur 82 parties), mais avait été plus souvent blessé. Pour moi, c'est un déception!

  • Alex Galchenyuk: Bien sûr, il est rendu sous d'autres cieux au Minnesota, mais je ne pouvais pas passer à côté de son année catastrophique à Pittsburgh. Les débats étaient chauds cet été en lien avec sa production aux côtés de super stars et plusieurs poolers l'ont sélectionné tôt lors de leur repêchage pensant qu'il allait faire exploser sa production cette année. On s'amuse...2018-2019, 41 points en 72 parties (46 points sur 82 parties) et 2019-2020, 17 points en 45 parties (30 points sur 82 parties).

  • Matt Murray: Contrairement à Jarry, il est passé de gardien #1 à gardien #1B et n'a pas su rebondir après son retour de blessures. Pour les poolers qui avaient pris le risque en le sélectionnant (Il est quand même régulièrement blessé), le drame à son retour à l'action s'est poursuivi. La saison passée, il avait maintenu un SV% de 0,919 alors que cette année, il montre un SV% de 0,899! Est-ce qu'on pourrait regretter le choix d'avoir expédié Fleury à Vegas au lieu de Murray il y a quelques années?

  • Noir Icône Instagram

©2019 by Hudon-Hockey. Proudly created with Wix.com