Les joueurs et entraîneurs d'ici!

Sujet chaud aujourd'hui! Les produits locaux dans le sport! LNH et LCF.


Est-ce vrai qu'un joueur va en donner plus lorsque son équipe traverse des moments difficiles s'il est chez lui? Est-ce réellement un risque de repêcher local puisque les yeux des amateurs seront portés sur ce joueur et donc voulant dire une certaine pression?


Chaque individu est différent, mais moi j'ai tendance à croire que lorsque la saison de notre équipe devient l'enfer, on aurait peut-être le goût de se retrouver ailleurs plus facilement si nous sommes loin de la maison.


J'ai remarqué que les plus jeunes amateurs accordent moins d'importance aux produits locaux. C'est certain que le talent prime peut importe d'où il vient, surtout en 1e rd. Mais je trouve inadmissible que le Canadien de Montréal n'ait pas repêché un joueur de la LHJMQ dans les trois premières rondes depuis 2013. En repêcher un en fin de repêchage, c'est un peu pour fermer la trappe à l'amateur et nous prouve qu'il croit peu à ce joueur. Prouve-nous que nous aurions dû te choisir plus tôt! On s'entends-tu que les meilleurs espoirs ont probablement sorties lors des trois premières rondes.


Là où c'est encore plus important, c'est dans le coaching. Vous allez voir que sans Montréal, Québec et Ottawa, il n'y aurait pratiquement pas eu d'entraîneurs québécois dans la LNH. Oui j'inclus Ottawa puisque Ottawa c'est un marché encore plus difficile à combler pour ses partisans. Ils ont une partie de leur clientèle en Ontario, mais aussi une bonne partie de leur clientèle au Québec...majoritairement en Outaouais. Repêcher juste un joueur de la OHL ou de la LHJMQ, il y aura toujours une partie de la clientèle insatisfaite.


Je vais passer à travers la LNH avec Montréal et Ottawa pour ce qui est du repêchage, mais aussi de la LCF. Fait inusité, on a pour les 4 organisations, 4 directeurs généraux francophones. Bergevin, Dorion, Maciocia et Desjardins.


Les choix de Mtl LNH, produits LHJMQ sur 7 rd:


2010 Nb 1

rd 4-117 Morgan Ellis

2011 Nb 2

Rd 1-17 Nathan Beaulieu, rd 4-108 Olivier Archambault

2012 Nb 1

Rd 5-122 Charles Hudon

2013 Nb 4

Rd 2-36 Zach Fucale, rd 3-86 Sven Andrighetto, et 4-116 Martin Reway, rd 6-176 Geremie Grégoire

2014 Nb 1

Rd 5-147 Daniel Audette

2015 Nb 1

Rd 6-177 Simon Bourque

2016 Nb 0

2017 Nb 0

2018 Nb 1

Rd 5-133 Samuel Houle

2019 Nb 1

Rd 7-201 Raphael Harvey-Pinard


Donc total de 12 en 10 ans. C'est ok sauf que seulement 3 dans les 5 derniers repêchages venant de la LHJMQ. Il y a déjà 7 ans, le dernier top 3 de la LHJMQ. C'est triste, ça ne va pas en s'améliorant. Au nb de choix (14) cette année, il sera facile de remédier à ça.


Chez les Sénateurs d'Ottawa produits LHJMQ:


2010 Nb 1

Rd 3-76 Jakub Culek

2011 Nb 1

Rd 4-96 Jean-Gabriel Pageau

2012 Nb 1

Rd 6-166 François Brassard

2013 Nb 1

Rd 5-138 Vincent Dunn

2014 Nb 1

Rd 7-190 Francis Perron

2015 Nb 3

Rd 1-18 Thomas Chabot, rd 2-36 Gabriel Gagné, rd 2-48 Filip Chlapik

2016 Nb 0

2017 Nb 1

Rd 4-121 Drake Batherson

2018 Nb 1

Rd 6-157 Kevin Mandolese

2019 Nb 1

Rd 7-187 Maxence Guenette


Total de 11 en 10 ans, mais surtout juste une année sans joueurs de la LHJMQ. Les choix de 4e tour des Sénateurs dans la LHJMQ semblent rapporter.


Cette année, pour les deux organisations qui ont énormément de choix au repêchage, dans la LHJMQ il y a comme joueur prometteur; Lafrenière, Bourque, Mercer, Barron, Lapierre, Poirier, Villeneuve, Cormier et quelques autres. Ça sera intéressant à surveiller.


Mais les Sénateurs doivent aussi repêcher en Ontario.


2010 Nb de joueur de la OHL ; 0

2011 Nb 3

Rd 1-21 Stefan Noesen, rd 1-24 Matt Puempel, rd 2-61 Shane Prince

2012 Nb 2

Rd 1-15 Cody Ceci, rd 3-82 Jarred Maidens

2013 Nb 1

Rd 4-108 Ben Harpur

2014 Nb 0

2015 Nb 0

2016 Nb 1

Rd 1-11 Logan Brown

2017 Nb 1

Rd 2-47 Alex Formenton

2018 Nb 0

2019 Nb 0


Seulement 8 joueurs de la OHL en 10 ans. Au moins, ils les repêchent haut mais il est là le gros problème d'identité de l'équipe avec ses partisans. Les Sénateurs ne repêchent pas assez de joueur locaux. Ils ont eu du succès avec Jason Spezza mais sinon, venant de la OHL et repêché par l'équipe, les meilleurs sont Neil, Fisher et Kelly. Des travaillants! Avant Dorion, les joueurs provenant de la LHJMQ c'était très faible. Par contre, l'an passé les Sénateurs avaient dans leurs rangs, via échanges ou d'une autre manière, 8 gars de la OHL et 6 gars de la LHJMQ (ayant au moins joué 20 parties)


Anderson, C.Brown, L.Brown, Namestnikov, Sabourin, Paul, DeMelo et Tierney OHL

Pageau, Duclair, Chabot, Beaudin, Batherson et Chlapik pour la LHJMQ


Pour corriger le problème d'identité en provenance de l'Ontario, les Sénateurs peuvent choisir en 2020, Byfield, Drysdale, Rossi, Perfetti, Quinn, Perreault, O'Rouke et quelques autres.


À oui...Montréal eux a eu comme réguliers Danault, Drouin et Scandella (plus d'une équipe) et Hudon 15 parties, Ouellet 12 parties. C'est peu de la LHJMQ.


Je crois qu'une bonne représentation c'est important. Oui les temps ont changés, les organisations repêchent dans le monde entier. Il ne sera pas possible d'avoir 14 réguliers provenant de la LHJMQ pour Mtl comme en 1993 (dernière coupe) ou 10 comme en 94-95 dernière année de Québec pour comparer. Justement Québec en 1993-94 (dernière élimination vs Mtl) seulement 4 produits de la LHJMQ (Duchesne, Finn, Lapointe et Fiset) pour affronter 14 gars d'ici qui se démenaient dans une guerre provinciale. En 1994-95, Québec avait 5 réguliers de la LHJMQ Lefebvre, Finn, Fiset, Lapointe et Thibault tandis que Corbet était venue jouer 8 parties. Québec, l'équipe la moins québécoise du Québec dans les années 90.


Au Football LCF depuis 2013 (erreur possible puisqu'il y en a sur le site de la LCF)


Repechage de Mtl

2013 RSEQ Nb 1 rd 4 Nicolas Boulay Sec

2014 RSEQ Nb 3 rd 1 David Foucault LO

2015 RSEQ Nb 2 rd 5 Daniel Lafontaine LO

2016 RSEQ Nb 2 rd 1 Philippe Gagnon LO

2017 RSEQ Nb 1 rd 8 Oumar Touré MD

2018 RSEQ Nb 1 rd 6 Étienne Moisan RE

2019 RSEQ Nb 2 rd 2 Samuel Thomassin LO

2020 RSEQ Nb 5 rd 2 M-A DeQuoy DD

rd 3 Benoît Marion LD


17 joueurs de la RSEQ en 8 ans pour les Alouettes. Plus important avec Maciocia cette année, mais les Alouettes ont repêché chaque année au Québec. 5 de ses 17 choix sont dans les 3 premières rondes.


Pour le Rouge et Noir d'Ottawa


2013 RSEQ Nb 1 OUA (Ont) Nb 1

Rd 3 Samie Brennan DD Bishop

2014 RSEQ Nb 4 OUA Nb 4

Rd 1 Antoine Pruneau DD Mtl

Rd 2 Scott MacDonell RE Queen's

2015 RSEQ Nb 1 OUA Nb 0

2016 RSEQ Nb 4 OUA Nb 2

Rd 1 Jason Lauzon-Seguin LO Laval

Rd 2 Mikaël Charland M Concordia

2017 RSEQ Nb 3 OUA Nb 0

Rd 2 Anthony Gosselin DO Sherbrooke

2018 RSEQ Nb 2 OUA Nb 3

Rd 2 Marco Dubois RE Laval

Rd 3 Andrew Pickett LO Guelph

2019 RSEQ Nb 2 OUA Nb 0

Rd 3 Gabriel Polen DO Sherbrooke

2020 RSEQ Nb 3 OUA Nb 3

Rd 1 Anthony Auclair DD Laval

Rd 2 Dan Basambombo Sec Laval

Rd 3 Jakub Szott LO McMaster


Donc Marcel Desjardins à plus tendance à y aller avec le Québec que l'Ontario au repêchage, 20 RSEQ vs 13 OUA mais surtout dans les 3 premières rondes 9-3 pour les joueurs provenant du RSEQ.


Est-ce parce qu'un D.G. québécois va toujours plus regarder dans sa cours (Québec) ou qu'un personnel de recrutement à plus tendance à voir les défauts de ceux qui sont dans leur cours (Ontario). N'empêche que les gens se plaignent avec le CH, mais à Ottawa autant au football qu'au hockey, ils repêchent plus au Québec qu'en Ontario au cours des dernières années. Devrait-on inclure Ottawa au Québec! 😉


Pour revenir aux entraîneurs! Il est primordial que les équipes d'ici donnent la chance aux entraîneurs d'ici. Sans ça, il n'aurait presque jamais eu d'entraîneurs québécois.


Alain Vigneault à commencé comme assistant à Ottawa mais c'est Montréal qui lui a donné sa 1e chance comme entraîneur-chef.


Avec Montréal

Michel Therrien 2002/03

Mario Tremblay 1995/96

Jacques Lemaire 1983-84

Pat Burns 1988-89

Joël Bouchard et Dominique Ducharme ont eu une opportunité dans le Coaching grâce à Mtl.


Avec Québec

Jacques Demers (1979-80) avant tout autres équipes LNH

Michel Bergeron (1980-81)

Ron Lapointe 1987-88 (avait été assistant à Washington)

André Savard 1987-88 (est resté assistant après Ent-Chef)


Pierre Pagé était en 1980/81 assistant à Calgary avant d'être à Québec, mais il ne venait pas de la LHJMQ mais plutôt de l'université de St-Francis Xavier.


Bob Hartley avant de coacher au Colorado, il était l'entraîneur-chef du club école des Nordiques. C'est juste que l'équipe à déménagé.


Oui il y Guy Boucher qui a commencé à Tampa Bay. Mais sa 1e saison professionnelle fut avec le club école du Canadien. Benoît Groulx coach le club école de Tampa Bay après avoir aussi passé 2 ans avec le club école de Buffalo. Ais-je besoin de rappeler qu'à Tampa Bay il y a Julien Brisebois qui était assistant D.G. et qui est maintenant rendu le D.G.


Il y a Pascal Vincent qui a réussi à se faire un chemin jusqu'à assistant à Winnipeg et qui aujourd'hui dirige leur club école.


De passer avec équipe Canada Junior aide énormément les entraîneurs québécois à se faire un nom, mais rare sont ceux qui obtiennent une chance hors de leur marché en partant du junior.


Patrick Roy à fait 3 ans au Colorado et à presque été engagé à Ottawa. Son histoire de 2 coupes Stanley au Colorado lui a donné une chance.


Jacques Martin est né à Ottawa et il a coaché dans la OHL avant de commencer à Saint-Louis. Il a quand même été assistant et entraîneur associé à Québec de 1990 à 1995 et un ans au Colorado avant d'avoir ses 9 ans comme entraîneur-chef à Ottawa et son séjour de 3 ans à Montréal.


À Ottawa


Jacques Martin né à Ottawa provient OHL

692 p.j. 798 pts

Paul MacLean née en France provient directement IHL après carrière LNH

238 p.j. 263 pts

Bryan Murray né au Québec mais provient de la WHL 182 p.j. 234 pts (plus D.G.)

Guy Boucher né au Québec provient LHJMQ

228 p.j. 214 pts

Cory Clouston né en Alberta provient de la WHL 198 p.j. 210 pts

Dave Cameron né IPE provient de OHL

137 p.j. 157 pts

Rick Bowness né N-Brunswick provient de la LAH direct mais à joué LHJMQ

Présentement c'est D.J. Smith né en Ontario et provient de la OHL 71 p.j. 62 pts

Il y a eu aussi Craig Hartsburg et Marc Crawford pour quelques parties, les deux né en Ontario et ancien coach de la OHL. Crawford à commencé sa carrière d'entraîneur à Québec.


Pour moi, c'est important l'identité du coach, mais encore plus qu'il y ai quelqu'un pour leur donner une chance. C'est pour cela qu'a Ottawa, je préfère un produit de l'Ontario ou du Québec (région où il est important de respecter les 2 marchés) et pour le CH en priori, les produits de la LHJMQ. Lorsqu'un joueur de la LHJMQ est repêché, je suis super content et ce même s'il vient des Maritimes puisque ce territoire fait partie de notre ligue junior. Ce n'est pas juste une question de langue, mais je trouve ça important de donner de l'espoir aux petits gars de chez nous. Et leur donner le goût de jouer chez eux avec fierté, qu'ils se sentent les bienvenus, qu'ils se sentent désirés et en confiance. C'est pas nécessairement le cas lorsqu'on les sélectionne en fin de repêchage.

128 vues
  • Noir Icône Instagram

©2019 by Hudon-Hockey. Proudly created with Wix.com