• LAactufrance

LA vs San Jose : une rivalité forte en couleurs!



En 1991, San Jose démarre en NHL dans la division Pacifique où LA joue déjà. La nouvelle équipe connait un certain succès commercial, mais on ne peut en dire autant sur la glace. La rivalité géographique et économique LA-Baie s'accentuera à ce moment...Déjà qu'il y avait la rivalité Dodgers-Giants!


De 1991 à 2011, les 2 équipes se sont affrontées seulement en saison régulière sans démontrer une rivalité intense entre les deux clubs. Mais en 2011, les choses se corsent et la rivalité commence à prendre de l'ampleur.


En 2011, les 2 équipes se croisent au 1er tour des séries et San Jose s'impose 4-2. Cette année là, les Sharks comptaient sur Marleau (73 pts en saison), Thornton (70 pts en saison), Pavelski (66 pts en saison), Heatley (64 points en saison) et le jeune Couture qui en était à sa 2e saison (56 pts en saison). LA eux avaient un peu moins de profondeur à ce moment, mais pouvaient compter sur Kopitar (73 pts en saison), Dustin Brown (57 pts en saison), Justin Williams (57 pts en saison), Ryan Smith (47 pts en saison) et un jeune défenseur qui en était à sa 3e saison Drew Doughty (40 pts en saison).


En 2013, ils se sont affrontés en demie finale de conférence. Cette fois, LA a obtenu sa revanche sur 2011 en 7 matchs. Cette année là en séries, les Kings pouvaient compter sur une équipe mieux construite pour les séries avec un Quick en pleine forme. Ils avaient dans leurs rangs les Jeff Carter, Mike Richards, Slava Voynov, Anze Kopitar, Justin Williams et bien sûr Drew Doughty. Les Sharks présentaient le même noyau de joueurs qu'en 2011 avec l'ajout d'un certain Brent Burns.


Mais l'apogée de cette rivalité a eu lieu en 2014. Au 1er tour, San Jose est favori. Ils remportent facilement les 2 premiers matchs et montrent qu'en plus d'une rivalité géographique, le sportif est bien évidemment présent et frappent fort d'entrée. LA entre au Staples en étant déjà mal en point. Ils sont bien meilleurs mais Marleau inscrit le but vainqueur en prolongation et climatise le Staples Center pour donner la 3e victoire à San José.


Avant le match 4, Doughty remotive les troupes et LA est remonté comme des pendules en pensant être capable de gagner la série. Ils se fixent comme objectif de gagner le match qu'il arrive. Le match 4 est au Staples Center et il est offensif et débridé : à ce jeu LA gagne 6-3 et pousse San Jose a disputer un match décisif chez eux.


Le match 5 est sans appel : LA blanchit San Jose 3-0 et montre qu'ils ont une fierté et surtout que les mouches ont changé d'âne tellement San Jose semblent amorphes. LA pousse donc San Jose à revenir à LA pour un match 6 mais San Jose pensait qu'ils gagnerait à domicile. Ce match 6 est aussi une démonstration de LA avec un match remporté 4-1.


Le match 7 que LA voulait a lieu : une ambiance survoltée! San Jose ouvre la marque et pense que la différence est faite. Mais 4 minutes plus tard, Doughty égalise. LA marque 2 autres et fait l'égalité. San Jose, mené de 2 buts, sort son gardien mais ne fera rien et LA en rajoutera 2 en cage vide pour remporter cette mythique série en 7 matchs et surtout, remonter un 0-3 sans avantage de glace. Cette chose ce s'est produite que 3 fois auparavant, dont à Philadelphie en 2010 où Carter et Richards étaient présents. Ils l'ont donc réalisé 2 fois sur les 4 de l'histoire de la NHL.


Suite à cette remontée folle de LA qui les conduira finalement jusqu'au sacre (4-3 Ducks et Blackhawks ainsi que 4-2 Rangers) marquera un acte fondateur dans cette rivalité cinglante.


En 2016, les 2 équipes se croisent au 1er tour des séries et tout de monde espère revivre un grand moment mais LA, en fin de cycle, est passé totalement à côté et surtout usé de longues et difficiles campagnes précédentes. San Jose se qualifie 4-1 mais perdra cette année la en finale de Stanley.


Le fait que LA ait gagné 2 coupes Stanley pendant l'âge d'or des Sharks, qu'ils les ont battus 4-3 en remontant 0-3 et gagner la Stanley au bout et que San Jose n'ait rien eu accentue et renforce cette rivalité qui n'est pas prête de s arrêter.



  • Noir Icône Instagram

©2019 by Hudon-Hockey. Proudly created with Wix.com