Et si Québec aidait Ottawa à garder ses Sénateurs!

Je m'explique. L'idée me vient du propriétaire des Rays au baseball avec son histoire de garde partagée. Une vraie garde 50-50, ça n'aurait tout simplement pas d'allure, surtout pour les familles des joueurs impliqués. Par contre si sur les 41 parties locales des Sénateurs, 9 seraient jouées à Québec et 32 à Ottawa, il y aurait des avantages. Une équipe pour deux villes, toujours Ottawa majoritaire mais qui permettrait à Québec d'avoir une équipe de la LNH à qui s'identifier années après années. Le Centre Vidéotron serait plein. TVA Sports aurait son équipe pour faire compétition à Montréal. Les Sénateurs gagneraient en popularité au Québec et même dans les Maritimes puisque Québec deviendrait l'endroit le plus près pour eux pour voir une équipe de la LNH. On parlerait d'avantage des Sénateurs dans les journaux, à la radio et dans les émissions de télévision. On vendrait des articles promotionnels et chandails des Sénateurs de Belleville (lieu du club école) à Halifax. Pour que ça fonctionne: L'offre à Québec 10 parties par année (1 hors-saison et 9 en saison régulière). Surtout en semaine, puisque c'est plus difficile d'avoir de bonnes foules en semaine à Kanata, tandis qu'à Québec on s'est tellement ennuyé du hockey que ça ne changera rien et c'est mieux situé. En semaine à Québec, ça ne nuirait pas aux assistances des Remparts dans la LHJMQ, ni à celles du Rouge et Or (football de la RSEQ). Et un forfait de 10 parties est beaucoup plus accessible monétairement que des billets de saison. On serait donc en droit de s'attendre à de très bonnes ventes. En séries, les Sénateurs commenceraient toute les premières parties locales de chacune des rondes à Québec et joueraient les parties 2-3 et 4 locales à Ottawa. Ça serait la partie reconnaissance de l'organisation envers son public de Québec et ça permettrait de rester fidèle au public d'Ottawa puisqu'il y aurait au moins 1 partie par série de garantie si ça se termine en 4 ou en 5 et possiblement plus d'une partie par série. Pour Ottawa: Ça va créer un effet de rareté sur les billets surtout en séries. Le fait que les billets de saison passeraient de 41 parties à 32 et ceux de demi-saison à 16 ça voudrait dire moins dispendieux, ce qui veut dire possiblement plus de ventes. Accessible à une plus grande majorité de clients. Ça éviterait à l'organisation d'avoir des séquences de parties dans la même semaine qui viendraient affecter ses ventes. Ça serait dans ces moments-là qu'il serait bon de transférer une partie à Québec et augmenter du même coup son nombre de billets vendus dans la semaine autant à Ottawa qu'avec une partie à Québec. Donc les avantages pour Ottawa seraient financiers et seraient aussi d'élargir son territoire et augmenter sa popularité du côté francophone mais aussi un peu du côté anglophone. Les avantages pour Québec seraient d'avoir enfin du hockey de la LNH, de pouvoir s'identifier à une équipe, de pouvoir en parler, d'en entendre parler, de revivre une passion et même de revivre une rivalité avec Montréal. Avec un petit cinq heures de route entre les deux villes, rien n'empêche les partisans de l'équipe de les suivre à l'occasion d'une ville à l'autre. Un plus pour l'économie de ces deux villes. Il faut juste que les règles soient parfaitement expliquées au début. L'organisation des Sénateurs ne planifie pas un déménagement, elle élargit son territoire, espère augmenter ses revenus et donne la chance à Québec de revivre l'expérience LNH. Le club école reste à Belleville pour l'importance du territoire ontarien autre que la région d'Ottawa. Si Québec obtient la possibilité d'obtenir une équipe de la part de la LNH alors les Sénateurs vont appuyer à 100% la candidature de Québec et auront profité de l'appui de ce marché pour le temps que ça aura duré. Sans nouvelle opportunité de la LNH, Québec fera un excellent partenaire d'affaires pour la franchise des Sénateurs. Est-ce qu'on change quelque chose au logo? Bah, presque rien. Peut-être juste un petit signe pour les deux villes. Sur une épaule un O pour Ottawa où l'on y trouverait dedans le drapeau de l'Ontario et sur l'autre épaule un Q où l'on y trouverait dedans une petite fleur de lys. Les Sénateurs, l'équipe sans frontière. Est-ce un désavantage pour les joueurs d'être moins souvent à la maison? L'autre équipe serait également à l'hôtel lors des parties à Québec ou ils repartent le soir même donc aucun avantage pour l'un ou l'autre. Peut-être laisser genre quatre billets par joueurs lors des parties à Québec question que la famille apprécie l'expérience et découvre elle aussi la belle ville de Québec. Je rêve un peu, mais tant qu'à fabuler, pourquoi ne pas mettre sur la 20 et la 40 direction Québec des panneaux des Sénateurs disant le nombre de Km avant le Centre Vidéotron et les parties à venir et faire la même chose dans le sens inverse avec le Centre Bell. Et même chose pour la 50 en direction du Centre Canadian Tire et son contraire. Vivons la rivalité entre deux équipes mais partagée entre trois villes. Les partisans de Montréal vont sûrement dire que ça prends deux petits marchés pour rivaliser avec Montréal... Et la guerre est repartie, d'un bord les radios de l'Outaouais et de Québec et de l'autre ceux de Montréal, d'un bord TVA sport et Sportnet et de l'autre RDS et TSN (quoique pour l'instant, ces chaînes présentent les 2 formations), ainsi de suite... Je suis un partisan des Sénateurs et j'étais un partisan des Nordiques. Je ne veux pas que les fans d'Ottawa aient le coeur brisé comme l'ont été ceux des Nordiques. Je veux donc qu'Ottawa garde son équipe et que Québec puisse ravoir du hockey de la LNH. Ce qui semble difficile à obtenir dans le contexte actuel.

37 vues
  • Noir Icône Instagram

©2019 by Hudon-Hockey. Proudly created with Wix.com