• jansab

Elvis le roi du rock

D'où vient-il ? Elvis Merzlikins en a surpris plus d'un lorsqu'il a pris d'assaut le poste de gardien numéro un chez les Blue Jackets de Columbus et du même coup celui de Joonas Korpisalo. Ça n'a pas pris de temps pour qu'il devienne un favori de la foule. Il a été repêché en troisième ronde, 76ieme au total, par les Blue Jackets de Columbus lors de l'encan de 2014. À l'époque, il portait les couleurs du HC Lugano une équipe évoluant dans la National League en Europe ou plus communément appelé la NLA. Après sa sélection, il est retourné jouer 5 autres saisons avec le HC Lugano et a fait des apparitions aux championnats du monde de hockey Junior et Senior pour la Lettonie à chaque année tout en affichant des statistiques plus que respectables si on prend en compte l'équipe qui se trouvait devant lui.


Ses premiers matchs professionnels en Amérique du Nord se sont passés cette saison le 5 octobre alors qu'il affrontait les Pingouins de Pittsburgh. Dans ce match, il a accordé 7 buts et le 6 novembre les Blue Jackets l'ont assigné au Monsters de Cleveland leur club école AHL où il n'a joué qu'un seul match avant d'être rappelé par les dirigeants des Jackets. Ça lui aura prit 9 départs au total dans la grande ligue avant d'obtenir son premier gain face aux Panthers de la Floride le 31 décembre dernier. À partir de ce moment, Merzlikins a gagné 11 de ses 14 départs suivant propulsant les Blue Jackets vers une place en série éliminatoire. Comment expliquer ses succès ? Je crois qu'il est rationnel de dire que Merzlikins est un gardien style papillon. Il "drop" dans cette position rapidement et il a un gabarit avantageux par rapport à son style. Il couvre une bonne partie du filet et est très athlétique. C'est un gardien qui s'avance beaucoup face au tireur pour le défier et parfois cela vient lui jouer des tours mais la plupart du temps cela bloque plusieurs angles de tirs possibles et instaure un doute dans la tête du tireur. Peu importe quel niveau de hockey vous jouez, vous avez déjà fait face à un gardien qui défiait plus que les autres. La première lecture a faire serait de lire les lignes de tirs, si aucune ne sont présentes, évaluer les lignes de passes et si encore une fois on se trouve sans option, on y va pour la feinte sur le gardien tout en étant conscient qu'un défenseur pourrait "stepper up" rapidement s'il vous voit entamer une feinte pour la bloquer. Certes, avec une passe, le gardien se retrouve vite hors de position mais la plus grande qualité de Merzlikins est de savoir en tout temps où se trouve les joueurs adverses de façon à savoir si une ligne de passe serait possible. Il est vif d'esprit et rapide donc il évalue rapidement la situation et lorsque celle-ci lui est avantageuse il s'avance de son demi-cercle et "challenge" le tireur. Ce genre d'aspect ne s'apprend pas, surtout rendu où ces joueurs sont dans leur carrière. C'est une question d'instinct et je crois que c'est le genre de chose que tu possèdes ou non. Merzlikins le possède sans aucun doute. Il est une des plus belles révélations de la saison 2019-2020.

Peut-il continuer sur sa lancée ?

Il est très dur de prédire ce qui arrivera avec Merzlikins l'an prochain. Souvent, ces belles histoires de gardiens sortis de nul part se terminent mal. Évidemment, je ne lui souhaite que du succès mais les exemples ne manquent pas. On regarde des gars comme Andrew Hammond, Cam Talbot, Mike Condon, Dustin Tokarski, Eddy Lack, Scott Darling et Viktor Fasth. Tous des gardiens extrêmement talentueux qui arrivaient de programmes peu connus, de la AHL ou de rôles de 2ieme gardien, qui ont connus de bonnes premières prestations dans leur carrière et qui sont retombés dès leur 2ieme ou 3ieme saison. Je ne crois pas que ces gardiens ont régressés, je dirais même qu'ils se sont améliorés mais le problème est que la LNH s'adapte si rapidement aux styles des gardiens qu'il est très dur de rester au sommet et constant.


Beaucoup de séances vidéos sont faites pour venir à bout de ces nouveaux gardiens. C'est dans ce domaine que les Carey Price, Brayden Holtby, Tukka Rask, John Gibson et Andrei Vasilevskiy excellent. Ils sont des maîtres dans l'art d'adapter leur jeu au style qui est le plus efficace dans la ligue à chaque saison. Ils ne changent pas grand chose, souvent se sont les détails qui font la différences et ces gardiens en sont très conscient. En conséquent, on peut aussi voir des gardiens qui ont connus de très bonnes 2ieme saison dans la LNH et qui semblent continuer sur leur lancée comme Jordan Binnington, Carter Hart, Petr Mrazek, Antti Raanta, David Rittich. Souvent, c'est une question de confiance aussi, mais ces gardiens ont dû adapter certaines facettes de leur jeu pour pouvoir continuer dans la LNH. Prédire ce qui arrivera à Merzlikins si tôt dans sa carrière est pratiquement impossible pour nous puisqu'on manque énormément de détails sur sa façon de se préparer, de s'entraîner et de s'adapter. Cependant, je peux vous assurer que côté talent, Elvis Merzlikins a tout le bagage qu'il lui faut pour rester dans la LNH. Son sort est entre ses mains maintenant.


  • Noir Icône Instagram

©2019 by Hudon-Hockey. Proudly created with Wix.com