Des bancs vides à Ottawa !

Mis à jour : févr. 16

Les faibles assistances au centre Canadian Tire fatigue plusieurs personnes. Il y a 5 choses qui peuvent sauver cette concession. 1-Le prochain repêchage, s'ils ramassent de vrais joueurs vedette comme Lafrenière, Byfield ou Stutzle ou même un Rossi qui est déjà connu du public à Ottawa. 2- Que les jeunes joueurs de l'organisation commencent à gagner à Ottawa. Le club école des Sénateurs est parmi les meilleurs dans la LAH et les meneurs de cette formation sont tous des jeunes entre 20 ans et 23 ans. Ils apprennent à jouer et gagner ensemble pour plus tard faire la même chose à Ottawa. Il y a un rappel pour la LNH de temps en temps mais pratiquement juste pour le temps des blessures. 3-Un déménagement des Sénateurs au centre-ville réglerait beaucoup de problèmes d'assistance. Il y aurait plus de gens d'Ottawa comme de Gatineau mais surtout, la communauté des affaires embarquerait et ça deviendrait un happening. 4-Un changement de propriétaire aurait possiblement le même résultat qu'avec les Alouettes. Ça provoquerait un vent de fraîcheur dans l'organisation et l'intérêt reviendrait chez plusieurs. Melnyk a de bonnes intentions, mais il est très gaffeur surtout dans ses commentaires. 5- Si les Sénateurs sont condamnés à rester à Kanata, bien une garde partagée avec Québec aiderait à la popularité de l'équipe et apporterait de la nouvelle argent. Voici plus de détails sur l'idée: Les Sénateurs continuent de jouer 32 parties à Ottawa et les 9 autres de la saison régulière seraient à Québec. À ça, il serait ajouté 1 partie hors-concours pour en faire un forfait de 10 parties par année. Pour les séries, en guise de remerciement aux partisans de Québec, les Sénateurs pourraient jouer la 1e partie à domicile de chaque ronde à Québec et le reste des parties locales à Ottawa. Imaginez que dans une semaine donnée, les Sénateurs doivent jouer le mardi et le jeudi. Ils viennent jouer le mardi à Québec et jouent le jeudi à Ottawa. Comme ça ils vendraient un bon nombre de billets à Québec à cause de l'effet rareté et du même coup, les partisans à Ottawa qui veulent assister à une partie cette semaine là, iraient tous la même journée. Il y aurait assurément plus de monde. Et le fait de jouer en semaine à Québec au lieu de la fin de semaine n'affecterait pas trop les assistances des Remparts ou du Rouge et Or. Et c'est beaucoup plus facile de se rendre à Kanata la fin de semaine qu'en semaine. Les avantages pour Ottawa; 1-Une augmentation du nombre de billets vendus (à Ottawa et à Québec) 2-Une augmentation de vente du nombre de produits dérivés et chandails de l'équipe. 3-L'agrandissement de son territoire d'exploitation (Belleville jusqu'au Maritimes où Québec devient plus près pour assister à une partie) le nombre de partisans serait à la hausse, l'équipe gagnerait en popularité dans plusieurs régions. 4-Une meilleure représentation médiatique dans le marché québécois, télévision, émissions spécial, Web, à la radio, journaux... 5-Comme l'achat de billets de saison se ferait pour 32 parties au lieu de 41 et de demi-saison seraient maintenant à 16 parties, ça serait moins dispendieux et donc accessible à une grande majorité de la population d'Ottawa Les avantages pour Québec 1-Le retour d'une équipe de la LNH à Québec, dix parties + une par ronde de séries à chaque année que l'équipe se qualifie. Comme c'est là, Bettman ne semble pas vouloir donner une concession à Québec et c'est pour cette raison que je me dis que ça pourrait plaire, c'est mieux que de ne jamais rien obtenir. 2-Avoir le privilège de parler et d'entendre parler d'une équipe de la LNH à Québec sur une basse régulière. Toutes les parties à la télévision, à la radio avec des émissions d'avant et d'après parties. 3-Un forfait de 10 parties c'est beaucoup moins dispendieux que des billets de saison, surtout en tenant compte que les prix d'aujourd'hui n'ont rien à voir avec la dernière année des Nordiques. 10 parties, c'est accessibles pour beaucoup de gens. 4-Ça permettrait de revivre une rivalité avec Montréal. Imaginez les lignes ouvertes à Québec, à Gatineau et à Montréal avant et après ses parties. La grande ville contre 2 plus petites. 5-Advenant que les Sénateurs viennent jouer quelques parties à Québec, personne n'a à débourser des centaines de millions pour l'achat du club. Je ne sais pas si Melnyk voudrait d'un partenaire financier! Si oui, ça deviendrait un avantage pour le porte feuille du propriétaire. 6-Le centre Vidéotron servirait enfin pour ce à quoi il a été construit, du hockey de la LNH. 7-TVA sport aurait leur équipe advenant qu'ils obtiennent l'entièreté des droits, enfin un espoir de rentabilité. Si les Sens viennent jouer à Québec, on devrait certainement avoir une association entre les Sénateurs et le groupe qui a investi (un peu) et qui fait rouler le centre Vidéotron. Ce qui serait le fun, c'est que les 2 villes sont séparés par un petit 5 heures. Il serait possible à l'occasion pour le partisan de faire le voyage d'une ville à l'autre et ça serait bon pour l'économie des deux villes. Pour que ça fonctionne, il faudrait que les choses soient claires au point d'enlever les craintes. Les Sénateurs n'ont pas l'intention de déménager à Québec. Ils agrandiraient la grandeur de leur marché et leur nombres de partisans du côté francophone avec l'aide de la ville de Québec. Advenant que Québec puissent un jours avoir une opportunité d'acquérir une équipe à temps plein, alors les Sénateurs appuieront les démarches pour que Québec joindre les rangs de la LNH. Les Sénateurs auront alors profitez du moment de la durée de ce partenariat qui aura été enrichissant pour l'organisation. Que vous trouviez bien belle ou encore que vous détestiez l'idée, dites-vous que les Sénateurs devraient en principe réussir à redresser leurs assistances avec l'aide d'une des propositions 1 à 4 avant d'en arriver à partager son équipe avec un 2e marché. Mais on ne sait jamais, juste voir ce qui se passe avec Rays dernièrement!

  • Noir Icône Instagram

©2019 by Hudon-Hockey. Proudly created with Wix.com