Capitals de Washington, les Tops et Flops pour les poolers...

Toujours aussi spectaculaire, les Capitals répondent aux attentes tant au niveau de la puissance offensive, rapidité, jeu physique et spectaculaire. Année après année, ils demeurent de sérieux candidats pour emporter les grands honneurs. Mené par leur leur capitaine, on ne se lasse jamais des confrontations entre eux et les Penguins. Nous pourrons en reparler plus tard, mais si nous revenons à notre article, voyons les joueurs qui ont mieux performés qu'anticipé et ceux qui ont déçus cette année dans la capitale américaine.

Tel que nos prédictions de début d'année le mentionnaient, les Caps occupent actuellement la 3e position dans la conférence de l'Est. Avec un différentiel de +25 en terme de buts marqués versus buts accordés, ils occupent la 8e position dans toute la ligue à ce niveau. Autant grâce à une attaque équilibrée qu'une défensive qui l'est tout autant. Maintenant, dans la perspective des poolers, dans laquelle ils doivent sélectionner les joueurs qui risquent de mieux performer offensivement que la saison précédente, voyons ceux qui, individuellement, ont mieux performé qu'anticipé et ceux qui ont moins performé que prévu?


Joueurs ayant mieux performé :


  • John Carlson: La saison précédente de le défenseur vedette avait été fructueuse avec 70 points en 80 parties, ce qui correspond à 71 points sur une saison complète. Cette saison, avant l'arrêt des activités, il avait amassé pas moins de 75 points en 69 parties. Sur un comparatif de 82 parties, il aurait accumulé pas moins de 89 points! Les poolers l'ayant sélectionné ont mis la main sur le meilleur pointeur parmi les défenseurs!

  • Jakub Vrana: L'année passée il présentait des statistiques de 47 points en 82 parties. Cette saison, il a poursuivi sa progression. En date de la dernière partie de la saison, il cumulait 52 points en 69 parties, soit un comparatif sur 82 parties de 61 points. Les poolers l'ayant sélectionné au premier tier de leur repêchage ont certainement fait un bon choix.

  • Lars Eller: Le Danois avait complété la saison 2018-2019 avec 36 points en 81 parties pour un production comparable sur 82. Cette année, en seulement 69 parties, il avait déjà amassé 39 points! À ce rythme, il aurait accumulé 46 points en 82 parties. On parle ici de +10 points! Un bon coup pour les poolers fans de ce joueur qui l'ont probablement sélectionné au 3/4 de leur repêchage!

  • Carl Hagelin: Certainement pas le joueur le plus populaire chez les poolers, mais certains l'ont probablement sélectionné par le simple fait qu'il évolue à Washington. En 2018-2019, il avait amassé 19 points en 58 parties, soit un comparable de 26 points sur une saison complète. Cette année, il en était à 25 points en 58 parties, soit un équivalent de 35 points sur 82 parties.


Joueurs ayant moins bien performé :


  • Alex Ovechkin: Tout comme nous l'avions mentionné pour Sidney Crosby, l'analyse actuelle n'a rien à voir avec le fait qu'il soit un leader exemplaire et un icône pour la LNH. Ce qui compte ici, c'est la comparaison de sa production offensive de cette année versus l'an passé dans un contexte de pooler. Cela étant dit, il avait cumulé 89 points en 81 parties la saison passée (90 points sur 82 parties) alors que cette année, il en était à 67 points en 68 parties (80 points sur 82 parties). Compte tenu qu'il demeure un des premiers choix dans les pools, la diminution -10 points peut être décevante pour les poolers.

  • Evgeny Kuznetsov: Cette saison, le très démonstratif attaquant (Du moins lorsqu'il marque) n'avait que 52 points en 63 parties (67 points en 82 parties). La saison précédente, il avait mieux fait avec ses 72 points en 76 parties (77 points sur 82 parties). Tout comme Ovechkin, il est un joueur qui est habituellement sélectionné tôt dans un repêchage et donc, le -10 points peut être dommageable pour un pooler.

  • Richard Panik: En 2018-2019, il avait cumulé une production offensive de 33 points en 75 parties, soit un comparable de 36 points en 82 parties. Cette année, il en était à 22 points en 59 parties, ce qui correspond à une production sur 82 parties de 30 points. Pas de panique (Jeu de mot quelque peu usé, mais quand même!) à y avoir pour les poolers, mais une légère diminution de sa part.

  • Braden Holtby: Pour les poolers l'ayant sélectionné comme valeur sûre, sont certainement déçu par ses performances. La saison passée, il avait maintenu un SV% de 0,911 alors que cette année, il montre un SV% de 0,897! Sa moyenne en carrière à ce niveau est beaucoup mieux que les deux dernières saisons avec un SV% de 0,914. Deux années en baisse ne dit rien de bon pour le futur pour lui.

  • Noir Icône Instagram

©2019 by Hudon-Hockey. Proudly created with Wix.com