Canadiens de Montréal, les Tops et Flops pour les poolers...

Les Canadiens nous ont offert une saison en dents de scie en présentant certaines bonnes séquences, mais également des mauvaises. Point de vue performance, ils occupaient 23e au niveau des buts accordés (221) et le 18e rangs au niveau du nombre de buts marqués (212). Ils présentent donc un différentiel de -9 pour les placer au 24e rang pour cette catégorie dans la LNH. Définitivement trop peu pour penser à une place en séries. Mais revenons-en au fait de l'article, du point de vue des poolers, les joueurs qui ont mieux performés qu'anticipé et ceux qui ont déçus cette année pour le club chez les Glorieux.



Nous avions prédit que les Canadiens ne participeraient pas aux séries en se classant au 12e rang de la conférence de l'Est. Tout compte fait, nous avions raison et ils occupaient bel et bien le 12e rangs de leur conférence à l'arrêt des activités de la LNH. Pour les poolers, l'important est de dénicher les joueurs qui produiront plus que l'année précédente. Alors maintenant, attardons nous à la vrai question pour les poolers. Quels joueurs qui ont mieux performé qu'anticipé et ceux qui ont moins bien performé que prévu?


Joueurs ayant mieux performé :


  • Tomas Tatar: Ce n'est pas une surprise que de dire que Tatar a explosé avec le CH. En 2018-2019, il avait eu une production offensive de 58 points en 80 parties (Ce qui était à ce moment la meilleure saison de sa carrière). Par contre, il a été bien plus productif encore cette année. En 68 parties, il avait amassé 61 points, ce qui aurait pu le mener vers une saison de 73 points sur 82 parties. Un super coup pour les poolers l'ayant sélectionné!

  • Brendan Gallagher: Un des favoris des fans de Montréal a également eu une meilleure production que l'année passée. Cette saison, il en était à 43 points en 59 parties. Cette production équivaut à un comparatif de 59 points sur 82 parties. Si nous comparons avec sa saison précédente alors qu'il avait cumulé 52 points en 82 parties, il aura été un bon choix pour les poolers.

  • Nick Suzuki: Le jeune attaquant recrue a produit beaucoup plus que ce qui avait été anticipé. Nous lui prédisions une première saison complète de 32 points alors qu'à l'arrêt des activités de la LNH, il comptait 41 points en 71 parties pour un comparatif de 47 points sur 82 parties. Ce ne sont pas tous les joueurs recrus qui performent ainsi à leur première année et il a certainement été un excellent choix pour les poolers.

  • Joel Armia: L'attaquant était sur le point d'obtenir sa meilleure saison en carrière. En 58 parties, il avait noirci la feuille de pointage à 30 reprises. Sur un comparatif de 82 parties, il aurait cumulé une saison de 42 points. En 2018-2019, il avait récolté 23 points en 57 parties pour un équivalent de 33 points en 82 parties. Belle progressions pour sa part.

Joueurs qui ont déçus

  • Max Domi: Il avait connu sa meilleure saison en carrière l'année passée alors qu'il avait obtenu 72 points en 82 parties. Les aspirations des fans étaient alors très grandes pour lui cette année, mais comme nous l'avions prédit dans notre guide, sa production a diminuée. À l'arrêt des activités dans la LNH, il cumulait 44 points en 71 parties, correspondant à 50 points sur une saison complète. Grande déception pour les poolers qui l'avaient sélectionné probablement tôt à leur repêchage.

  • Paul Byron: Bien sûr, il a été blessé bien plus souvent qu'à son tour dans les deux dernières années. Par contre, en début de la saison actuelle, tout semblait dans l'ordre et il semblait être rétabli...Une saison complète était envisagée dans son cas. Bref, la saison 2018-2019 lui aura permis de jouer 56 parties et d'accumuler 31 points (45 points sur 82 parties). Cette saison, il en était à 10 en 29 parties pour un comparable sur 82 parties de 28 points. Autant pour le nombre de partie jouées cette saison que pour sa production offensive, il aura été une déception.

  • Jesperi Kotkaniemi: Après une très belle saison recrue lui ayant permis de cumuler une production offensive de 34 points en 79 parties (35 points sur 82 parties), les attentes étaient grandes pour le jeune joueur. Malheureusement pour les poolers qui l'avait sélectionné, il n'avait amassé que 8 points en 36 parties avant d'être cédé dans la mineurs. S'il avait fait une saison complète en maintenant ce rythme, il aurait pu avoir une saison de 18 points. Pour les poolers keepers, il y a de l'espoir, mais pour les poolers sur une seule saison, il aura certainement déçu!

  • Carey Price: Toujours dans l'optique d'un pooler (expliqué au début de cet article), le gardien vedette des Canadiens aura été moins productif que l'année passée. Cette saison, il présentait un SV% de 0,909 alors qu'il avait maintenu un SV% de 0,918 la saison précédente. Il s'agit pour lui d'une régression au niveau de ses performances non seulement versus l'année passée, mais aussi selon le comparatif avec son SV% moyen en carrière de 0,915. Pour les poolers qui l'ont fort probablement sélectionnés tôt dans le repêchage (Fort probablement dans les premiers gardiens), ses performances ont déçues.

  • Noir Icône Instagram

©2019 by Hudon-Hockey. Proudly created with Wix.com