Blue Jackets de Columbus, les Tops et Flops pour les poolers...

Les Blue Jackets de Columbus ont débuté la saison actuelle avec plusieurs joueurs vedettes en moins ayant décidé de signer un nouveau contrat dans d'autres équipes. En plus de cela, ils ont été une des équipes qui a été le plus frappé par les blessures...Pas facile comme année! Voyons les joueurs qui ont mieux performés qu'anticipé et ceux qui ont déçus cette année à Columbus.

Nous devons faire notre mea-culpa envers les Blue Jackets! Avec les départs de Bobrovski et Panarin notamment, nous avions peu d'espoir envers ce club et nous avions prédit qu'ils finiraient au 14e rang de la conférence de l'Est. Au moment de mettre la saison sur pause, ils occupaient le 8e rang en triple égalité avec les Hurricanes (6e) et les Maples Leafs (7e). En examinant les stats de plus près, nous constatons que les performances des 2 gardiens de but recrues y sont pour quelque chose ( 187 buts accordés ce qui les place au 2e rangs à ce niveau derrière les Bruins). Maintenant, toujours dans la perspective des poolers, voyons ceux qui, individuellement, ont mieux performé qu'anticipé et ceux qui ont moins performé que prévu?


Joueurs ayant mieux performé:


  • Joonas Korpisalo: La saison dernière, il n'avait gardé les but que pour 27 parties comme gardien substitut et il avait cumulé un SV% de 0,897. Avec le départ de Bobrovski, il devenait le gardien de but #1 d'une équipe qui avait perdu des ailes. Bien qu'il ait été frappé par des blessures, il a maintenu cette année un SV% de 0,911. Nous lui avions prédit une amélioration, mais pas à ce niveau. Il a rendu des poolers heureux!

  • Elvis Merzlikins: Le gardien recrue a répondu clairement à l'appel lorsque Korpisalo s'est blessé...À tel point qu'on se demandait ce qu'il se passerait au retour de ce dernier! Il a cumulé pas moins qu'un SV% de 0,923 en 33 parties. Une prise que même les meilleurs poolers ne pouvaient anticiper cette saison (On savait qu'il avait un fort potentiel, mais pas aussi tôt en carrière).

  • Zach Werenski: La saison précédente, il avait cumulé un respectable 44 points en 82 parties. Cela dit, il était sur le point de connaître une meilleure saison cette année avec un cumul de 41 points en 63 parties..en voie vers une saison 53 points sur une projection de 82 parties. Une superbe progression pour un défenseur qui est habituellement sélectionné à mi-chemin par les poolers dans leur repêchage.

  • Oliver Bjorkstrand: Avec 28 parties en moins que la saison 2018-2019, il a amassé le même nombre de points que l'an passé, soit 36 points. Actualisé sur 82 parties, il aurait accumulé 60 points cette saison comparativement à 38 points. Dans un pool où il est possible de changer des joueurs blessés, il aurait été un choix payant!


Joueurs qui ont déçus


  • Cam Atkinson: Bien sûr, il a été blessé, mais n'empêche que sa production par partie (Si on ramène tout ça sur 82 parties) a diminué considérablement. La saison passée, il avait amassé 69 points en 80 parties pour un comparatif de 70 points en 82 parties. Cette année, au rythme qu'il avait, il aurait terminé la saison avec une récolte de 48 points sur 82 parties (Actuellement 26 points en 44 parties). Bien qu'une diminution lui était prédit, il a déçu bien des poolers!

  • Gustav Nyquist: Anticipant une saison similaire à la précédente, il n'a pas été à la hauteur des attentes. 2018-2019 lui avait permis d'obtenir 60 points en 81 parties alors qu'au rythme actuel, il aurait pu atteindre 49 points sur une saison complète. Avant la pause de la saisons, il cumulait 42 points en 70 parties. Déception pour les poolers pour qui chaque point compte!

  • Seth Jones: Le défenseur vedette de Columbus a certainement vu sa production ralentir cette saison. En maintenant la même cadence, dans une perspective de 82 parties, il aurait pu atteindre 43 points (Actuellement 30 points en 56 parties). En comparatif, il avait amassé 46 points en 75 parties la saison précédente (50 points sur 82 parties). Nous lui avions prédit une diminution de production, mais plus faible que cela.

  • Boone Jenner: Un choix de mi-repêchage pour bien des poolers (On sait que c'est souvent dans ces rondes centrales que les pools se gagnent), il était sur le point d'obtenir 28 points sur 82 parties (Actuellement 24 points en 70 parties). Cela représente un baisse importante versus sa production de 2018-2019 alors qu'il avait amassé 38 points 77 parties, l'équivalent de 40 points sur 82 parties. Déception!

  • Noir Icône Instagram

©2019 by Hudon-Hockey. Proudly created with Wix.com