Avalanche du Colorado, les Tops et Flops pour les poolers...

L'Avalanche est géré de mains de maîtres depuis quelques années. Ils ont fait des signatures et transactions qui a permis au club de demeurer compétitifs de façon continue, sans tomber dans une phase de reconstruction. Pour en ajouter, leur choix aux repêchages se sont développés en d'excellents joueurs. Voyons les joueurs qui ont mieux performés qu'anticipé et ceux qui ont déçus cette année au Colorado.


L'Avalanche occupait la plus que respectable 2e position dans la conférence de l'Ouest au moment où la saison s'est arrêtée. Nos prédictions prévoyaient une 4e place dans la conférence de l'Ouest...Mais à la conclusion de tout cela, ils sont dans les équipes de pointes de la LNH. Quelle aurait été leur route en séries? Malheureusement, nous ne le sauront peut-être jamais...Dans la perspective des poolers, dans laquelle ils doivent sélectionner les joueurs qui risquent de mieux performer offensivement que la saison précédente, voyons ceux qui, individuellement, ont mieux performé qu'anticipé et ceux qui ont moins performé que prévu?


Joueurs ayant mieux performé :


  • Nathan MacKinnon: La saison précédente de l'attaquant avait été fructueuse avec 99 points en 81 parties. Cette saison, avant l'arrêt des activités, il avait amassé pas moins de 93 points en 69 parties. Sur un comparatif de 82 parties, il aurait accumulé pas moins de 110 points! Les poolers l'ayant sélectionné ne le faisait pas avec un haut taux de risque, mais sa production actuelle les font certainement jubiler!

  • Nazem Kadri: Le mal aimé de Toronto avait éclot l'année passée avec 44 points en 73 parties. Sur 82 parties, cela représentait une production de 49 points. Cette saison, il poursuivait sa progression malgré quelques blessures. En date de la dernière partie de la saison, il cumulait 36 points en 51 parties, soit un comparatif sur 82 parties de 57 points. Les poolers l'ayant sélectionné en milieu de repêchage et qui pouvaient faire des changements dans leur alignement ont certainement fait un bon choix.

  • Cale Makar: Même si un joueur recrue est voué à une bonne première saison, il demeure toujours difficile de prédire sa production réelle. Dans une optique que nous lui prédisions une saison de plus qu'excellente pour une recrue de 41 points, sa saison actuelle rends les poolers qui l'ont sélectionné plus qu'heureux! Lors de l'arrêt des activités de la LNH, il cumulait 50 points en 57 parties pour un comparatif sur 82 parties de 71 points...Que dire de plus!

  • Andre Burakovsky: Lors de la saison 2018-2019, il avait produit pour 25 points en 76 parties. Sur 82 parties, cela représente une production de 27 points. Cette saison, il a été un des joueurs qui a obtenu la plus haute variation de production. En 58 parties, il avait cumulé 45 points pour un comparatif sur 82 parties de eu 63 points...Pas moins qu'un écart de 36 points. Une aubaine pour les poolers qui l'ont certainement repêché en fin de liste.

Joueurs qui ont déçus

  • Mikko Rantanen: Je vous rappelle ici que nous sommes dans un contexte dans lequel nous analysons les écarts de production entre la saison actuelle et la précédente. Dans son cas, il avait cumulé 87 points en 74 parties la saison précédente, soit l'équivalent sur 82 parties de 96 points. La saison actuelle n'est pas à cette hauteur alors qu'il avait amassé 41 points en 42 parties...soit 80 points sur 82 parties. Une déception pour les poolers qui l'ont certainement sélectionné tôt au repêchage.

  • Gabriel Landeskog: Pour l'attaquant de 27 ans, la saison actuelle n'avançait pas au rythme espéré cette année. En 2018-2019, il avait inscrit 75 points en 73 parties pour un comparatif sur 82 parties de 84 points. Cette saison, il en était à 44 points en 54 parties. Sur 82 parties, cela représente une production offensive de 66 points...Une bonne diminution qui a certainement fait mal à certains poolers!

  • Erik Johnson: Le défenseur avait accumulé une intéressante production de 25 points en 80 parties la saison dernière. Cette année, il en était à 16 points en 59 parties. Ses 16 points, sur 82 parties représenteraient 22 points. Une légère diminution, mais dans un pool, chaque petit point compte!

  • Matthew Nieto: Le jeune joueur avait cumulé 23 points en 64 parties en 2018-2019, soit un comparatif sur 82 parties de 29 points. Cette saison, après 70 parties, il avait noirci la feuille de pointage 21 fois en 70 parties. Sur 82 parties, cela le mène à 24 points. Légère diminution pour sa part.

  • Noir Icône Instagram

©2019 by Hudon-Hockey. Proudly created with Wix.com