• D-os

Au delà des incontournables... Los Angeles




Parfois, la victoire peut coûter cher. Les Kings en sont un parfait exemple. Leurs années de gloire l'ont été avec éclat, leur chute fut brutale. Passant d'équipe cendrillon qui fait des remontées spectaculaires pour remporter la coupe à une équipe moribonde qui peine à sortir du fond du classement en très peu de temps, les Kings ne semblent jamais s'être remis en question. La raison est simple. Tout le monde veut gagner. Ils n'ont donc jamais vraiment changé leur noyau depuis 10 ans, espérant toujours des miracles de leurs joueurs vedettes et des vétérans qu'ils greffent à l'équipe. Année après année, on a l'impression de voir une équipe pareille, remplie de joueurs vieillissant, refusant de faire une transition vers la jeunesse. Qui peut donc produire des points à LA?


Anze Kopitar est un choix logique lorsqu'on pense aux Kings. Lorsqu'il atteint 70 pts et plus, il aura transporté son équipe en séries. Mais parfois c'est moins. Et chaque fois, l'équipe fini loin au classement. Kopitar est un grand risque, qui peut énormément payer, comme en fait foi son année de 92 pts en 2017-2018, mais qui peut aussi grandement décevoir, comme la saison dernière avec ses 60 pts. Quel joueur sera-t-il cette année?


Dustin Brown refuse de se coucher. Après quelques années de misère, et une perte de poids considérable, il a recommencé à produire des points. ses 51 pts lors de la dernière campagne le placent au 2e rang des pointeurs de son équipe. Saura-t-il maintenir la cadence?


Drew Doughty est l'un des meilleurs de sa profession. Si seulement il avait un partenaire de jeu efficace pour jouer à ses côtés... Muzzin a incarné cet idéal au début de sa carrière, alors qu'il avait un coup de patin intéressant, mais rapidement, son manque offensif a nuit au jeu de Doughty, ce qui ne l'empêche pas d'être considéré par les joueurs comme l'un des meilleurs, encore aujourd'hui. On dirait une description copié/collée d'un certain Shea Weber, n'est-ce pas? Ses 45 pts reflètent la piètre saison de l'équipe en 2018-2019. Par contre, il ne faudrait pas se surprendre de le voir rebondir, lui qui n'a pas du tout apprécié être encore exclu des séries.


Ilya Kovalchuk n'a pas répondu aux attentes. Son énorme salaire fut une surprise pour plusieurs observateurs et ses performances sur la glace ne lui ont apportées qu'un maigre total de 34 pts en 64 rencontres. Pourra-t-il rester en santé? Retrouvera-t-il le rythme de la LNH?


Il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent pour un pooler qui regarde du côté des Kings. Pourtant, certains jeunes étaient tellement prometteurs. Les Toffoli et Iafallo ne répondent pas aux attentes. Les vétérans non plus. Certains jeunes ont été mis à l'essai, mais quand le gardien obtient plus de points que plusieurs d'entre eux, dont un certain Pearson qui n'a qu'un point en 1 matchs avant d'être échangé, l'état des choses n'est pas encourageant. Pas du tout.

Il ne reste plus qu'à leur souhaiter que les vétérans sortent tous un lapin de leur chapeau, sinon la reconstruction complète deviendra inévitable, plus tôt que tard.


Pour en savoir plus, n'hésitez pas à vous procurer le guide Hudon-Hockey!

13 vues
  • Noir Icône Instagram

©2019 by Hudon-Hockey. Proudly created with Wix.com