• D-os

Au delà des incontournables... les Canadiens de Montréal


Une équipe qui suscite autant de passion, c'est fantastique à suivre. Une équipe qui est devenue aussi électrisante que les Canadiens, c'est la cause de plusieurs rendez-vous devant la télévision dans plusieurs foyers. Avant l'arrivée de Bergevin, l'équipe surfait sur une vague de succès improbable alors qu'elle alignait des joueurs qui n'avaient rien d'une concession de peloton de tête. Les Markov et Price, jumelés à Subban et Pacioretty et quelques joueurs de profondeur qui ont joué au dessus de leur tête ont propulsé les Canadiens bien plus loin qu'ils n'auraient du l'être. Depuis son arrivée en poste, plusieurs reprochent à Bergevin de ne pas avoir fait ce qu'il fallait pour que l'équipe se retrouve parmi les meilleures. Mais le dg a les mains liées. S'il reconstruit, c'est la panique, s'il bouge quelques pièces de façon intelligente pour amener l'équipe à un autre niveau, c'est la panique. Au lieu de se terrer et de refuser de faire quoi que ce soit pour sauver ses fesses, il y est allé d'un plan qui semble mener l'équipe dans la bonne direction : confier le futur à Timmins, ce que les anciens dg n'ont pas fait.

Pour apprécier la qualité d'un joueur, j'ai tendance à écouter ce que disent les experts, mais aussi ce que disent les joueurs eux-mêmes. Les joueurs disent que Price est le gardien le plus dur à battre. Je le crois. Les joueurs disent que Weber est l'un des meilleurs défenseurs de la ligue. Je le crois.

Si on analyse l'équipe à partir de ces deux faits, on peut dire sans se tromper que Montréal compte sur un gardien et un défenseur d'élite. Petit à petit, on voit des joueurs commencer à produire offensivement, des joueurs qui travaillent très fort. C'est d'ailleurs là l'identité de l'équipe, le travail acharné. C'est ce qui rend les québécois fiers. C'est ce qui nous fait aimer un joueur, qu'il ait du talent ou non (parlez-en à Steve Bégin et/ou à Gallagher). Mais c'est aussi ce qui fait paniquer des gens lorsqu'un Jo Drouin se la coule douce en matchs préparatoires, avant de les réconcilier avec lui lorsqu'il se défonce au début de la saison.


Bi-polaires? Non. Passionnés? Oui.


Bref, ce long préambule n'aide pas vraiment les poolers à prendre une décision. Mais c'est mon style d'écriture ;) Poursuivons donc la réflexion pour savoir qui repêcher ou échanger dans notre pool de hockey!


Max Domi fut le meilleur pointeur de l'équipe au cours de la dernière campagne. Il marquait des buts en battant les gardiens de vitesse et faisait à peu près ce qu'il voulait sur la patinoire. Une production de 72 points n'est pas suffisante pour le repêcher en première ronde. Par contre, il ne faut pas négliger sa constance et son jeu émotif. Une autre saison de 70 pts à prévoir?


Thomas Tatar fut une belle surprise pour beaucoup de partisans alors qu'il a connu la meilleure saison de sa carrière. 58 pts bien mérités. Le flop Vegas avait grandement baissé nos attentes envers lui, mais son talent est incontestable. Connaîtra-t-il à nouveau une saison de rêve, ou reviendra-t-il plutôt à une production plus "normale"? Pour l'instant, c'est quand même bien parti pour lui avec 2 points en 2 matchs, mais les débuts de saison sont souvent trompeurs.


Jonathan Drouin a manqué de gaz en fin de saison, lui qui se dirigeait vers la meilleure campagne de sa carrière. Est-ce que ce sera la même chose cette année? J'en parlerai plus tard dans la saison, mais selon moi, il va être constant plus longtemps. Je parierais beaucoup sur le fait qu'il a changé son alimentation (je m'y connais un peu) lorsque je vois à quel point il a l'air "fit". Doit-on prendre une chance avec lui lorsque certains penseront que c'est le moment de l'échanger en milieu de parcours?


Phillip Danault semble avoir trouvé des compagnons de trio qui lui convenait incroyablement bien. 53 pts en 81 matchs est excellent pour un joueur que personne ne voyait sur un 2e trio il n'y a pas si longtemps. Sa façon de joueur laisse présager une autre bonne campagne, lui qui est toujours entouré de Tatar et Gallagher. Est-ce assez, par contre, pour inciter quelqu'un à le repêcher?


Parlant de Gallagher, ses 52 pts le placent tout juste derrière son joueur de centre, mais ses 33 buts font de lui un joueur à surveiller étroitement. Certains pensent qu'il pourrait exploser offensivement comme un certain Marchand, mais je me garde une petite gêne. Même si son jeu s'améliore d'année en année, il n'est pas entouré comme l'est Marchand. Mais nous ne sommes pas à l'abri d'une surprise. Serait-ce suffisant pour l'acquérir dans un pool?


Je laisse de côté la production des défenseurs volontairement, parce que des défenseurs de 45-50 pts il y en a beaucoup dans la ligue, et que si vous avez un pool où le salaire compte, vous êtes peut-être mieux de regarder ailleurs.

En terminant, je tiens à mentionner le tweet (dont je n'ai malheureusement pas retrouvé l'auteur) qui a salué l'arrivée de Dale Weise. Selon lui, on devrait retirer son chandail parce qu'il nous a rapporté Danault et débarrassé de Schlemko. J'ai ri.


Pour en savoir plus, n'hésitez pas à vous procurer le guide Hudon-Hockey!

0 vue
  • Noir Icône Instagram

©2019 by Hudon-Hockey. Proudly created with Wix.com