38 parties de la LAH et 9 parties de la LNH à Québec chaque année!

Et si il y avait les Sénateurs de Québec à temps plein dans la ligue américaine et à temps partiel dans la ligue Nationale!


Premièrement je tiens à dire que oui, je crois que Québec mérite son équipe de la LNH à temps plein. Même que je crois qu'une équipe comme les Panthers pourrait être appelée à y déménager. Le système en place dans la ligue nationale de hockey va être éprouvé. Les organisations vont avoir assez de rattrapage financier à faire pour elle-même qu'il sera de plus en plus difficile de justifier qu'elles doivent fournir de l'argent pour couvrir les pertes financières d'un marché qui n'arrive pas années après années et dont la situation perdure depuis plus de dix ans. Il y a le nombre de spectateurs qui entre en cause, mais aussi le prix ridicule des billets dans certains marchés. Les revenus d'une équipe ne sont vraiment pas égal d'un marché à l'autre. Sauf qu'on parle de plus en plus d'une nouvelle mode où deux marchés se partagent une équipe pour éviter que celle-ci soit contrainte à déménager et ça permet une augmentation des revenus. Je vais donc explorer cette avenue mais avec l'implantation du club école dans la même ville.


Et pour Ottawa, je ne veux vraiment pas que l'équipe déménage. Je suis un partisans des Sénateurs d'Ottawa, je vais aux parties quelques fois par année et je ne veux pas que leurs partisans vivent la douleur de perdre leur équipe comme l'ont vécu les partisans des Nordiques dans le temps. Je sais de ce que je parle, j'en étais un. Ce que les gens aimeraient le plus, c'est obtenir une franchise de plus au Canada et non juste d'en bouger une. Pour ce qui est des Sénateurs, je reconnais également que c'est un petit marché, plus fragile lorsque ça va moins bien et mon but dans ce texte est d'apporter des solutions pour que l'organisation soit plus prospère, qu'elle agrandisse le territoire de son marché et qu'elle devienne plus populaire du même coup.


Revenons à mon idée de la ligue américaine à Québec. Oui, il y a déjà eu un essai dans le temps avec les Citadelles de Québec et ça n'avait pas marché.


Soyons sérieux! Les Citadelles sont arrivés en 1999 alors que l'équipe de la ligue Nationale avait été retirée du circuit en 1995. La blessure était encore trop récente. En plus, il y a fallu que ce soit l'ennemi juré qui viennent s'installer à Québec. Est-ce qu'au baseball les Red Sox seraient assez fous pour aller installer leur club école au New-Jersey! Malgré tout, avec des fiches respectables de 83 points, 89 points et 88 points en 80 parties lors de leurs trois saison à Québec, les Citadelles ont eu des moyennes de spectateurs de 3918 la première année suivi d'une moyenne de 4330, et pour la dernière saison ce fut une moyenne de 4720 spectateurs. C'était trop peu pour le Colisé mais quand même, on voit que les gens se faisaient à l'idée et que les assistances augmentaient.


Les Sénateurs d'Ottawa ont déménagé leur club école à Belleville en Ontario il y a trois ans dans le but de créer un plus grand sentiment d'appartenance avec les gens en Ontario. Malheureusement pour eux, ça ne fonctionne pas. À Belleville les gens sont majoritairement partisans des Maples Leafs et c'est contre leur club école qu'on a les meilleurs foules. Belleville est un petit marché qui avait perdu son équipe junior et on y a installé un club école de la LNH. Ils ont eu une moyenne de 3608 personnes la première année, une moyenne de 3067 personnes la deuxième et pour cette année, la troisième de leur existence, une moyenne de 2867 personnes alors qu'ils étaient 1e de leur division avec une équipe bourré de jeunes talents destinés à la LNH tel que Drake Batherson, Logan Brown, Josh Norris, Alex Formenton, Vitaly Abramov, Erik Brannstrom et Joey Daccord. Malgré l'idée d'y installer leur club école pour gagner en popularité, les Sénateurs sont pour l'instant seulement maître que chez eux dans la région d'Ottawa et Gatineau. Encore là, lorsque l'équipe en arrache, les Maples Leafs et les Canadiens sont aussi populaires qu'eux.


Selon moi, si les Sénateurs installaient leur club école à Québec, ils seraient plus en mesure de compétitionner du côté des assistances avec le Rocket de Laval (club école de Montréal installé à Laval) qui eu ont eu, lors des trois dernières années, des moyennes d'assistances pour l'an 1 de 6691 personnes, pour l'an 2 de 5578 personnes et pour l'an passé une moyenne de 6 217 personnes.


Mais pour que le club école des Sénateurs soit un vrai succès a Québec, qui dépasserait les chiffres du Rocket à Laval, ça prendrait une implication LNH des Sénateurs pour Québec. Ça deviendrait un gage de succès pour les deux niveaux selon moi.


Les Sénateurs resteraient à Ottawa mais ils pourraient au cours de leur saison venir y disputer 9 parties au Centre Vidéotron. Ce qui leur resteraient 32 parties de saison régulière à Ottawa. D'abord là, les gens de Québec auraient un plus grand sentiment d'appartenance envers le club école des Sénateurs.


L'idée de partager la saison comme ça entre deux marchés n'est pas farfelu loin de là.


Avantages pour Ottawa;


Ça agrandirait leur territoire, leur base de partisans. Ils auraient une meilleure couverture médiatique au Québec. Ils gagneraient en respect. (Les partisans des Sénateurs me comprennent sur cette dernière affirmation).


Ils vendraient dû même coup, plus de chandails et d'articles promotionnels de l'équipe.


Il serait possible de vendre des forfaits abordables de 10 parties pour Québec, 9 parties régulières et d'une hors concours.


Les assistances augmenteraient si l'équipe a deux parties locales à jouer dans la même semaine et qu'elle en déplace une à Québec bien il risque d'avoir une plus grande assistance à Ottawa et à Québec que deux parties à Ottawa. Je m'explique, si une famille ou une personne a que le budget pour allez à une seule partie de son équipe dans la semaine, bien ces personnes choisiront alors tous la même partie à Ottawa puisque l'autre partie à domicile sera à Québec.


Aussi le fait d'avoir à vendre des billets de saison pour 32 parties au lieu de 41 parties, le prix deviendrait plus accessible à une plus grande majorité de personne. Même chose pour les forfaits de demi-saison. J'y voit une augmentation de l'engagement chez la communauté d'Ottawa. Le reste des ventes étant compensées par les gens de Québec.


L'alliance entre Ottawa et Québec permettrait à l'organisation des Sénateurs de mieux pouvoir rivaliser financièrement contre les gros marchés de Montréal et Toronto.


Les Sénateurs voulaient un nouvel amphithéâtre au centre-ville pour augmenter leurs bénéfices, ils ne l'ont pas, projet à l'eau. Québec voulait son équipe de la LNH, Ils ne l'ont pas, projet en suspens selon la ligue. Bref ça serait un bon plan B pour les deux marchés. Un partenariat qui, si jamais un jour Québec à la chance d'obtenir un équipe à plein temps bien Ottawa devrait se retirer et être simplement content d'avoir pu profiter des revenus supplémentaires du temps que ça duré. Mais en gros, le vent n'est pas très optimiste depuis quelques temps pour que la LNH accorde une équipe à Québec et moi je trouve que ça serait mieux une équipe partagée que de ne rien avoir du tout. J'y crois, mais je ne veux pas trop mettre d'espoirs sur l'après Covid-19.


Ce que ça coûterait, parcequ'il faut selon moi donner quelques chose de plus au gens de Québec pour qu'ils embarquent vraiment année après année, bien ça serait la première partie locale de chacune des rondes de séries à Québec. Il resterait tout de même l'ensemble des parties locales 2-3-4 de chacune des séries à Ottawa. Québec aurait le privilège d'avoir cette première partie et Ottawa auraient le privilège d'avoir la dernière de chaque séries si elle est locale.


Avantages pour Québec


Faire revivre le hockey professionnel dans sa ville. D'entendre parler de son équipe à la télévision, à la radio et dans les journaux (version électronique incluse), média sociaux... Ça augmenterait l'intérêt non seulement à Québec et à Gatineau mais même qu'on commencerait à entendre parler plus régulièrement des Sénateurs dans le grand Montréal.


Du hockey pro à un prix raisonnable puisque seulement 10 parties (1 hors-concours et 9 saison régulière) plus la 1e ronde de chaque séries.


Également la ligue américaine disponible de façon permanente à 25$ la partie.


Ça donne une meilleure utilisation du Centre Vidéotron 10 parties LNH et 38 parties saison régulière pour la LAH.


Ça donnerait une opportunité à TVA Sports de se créer un engagement avec une équipe. Une raison de présenter l'ensemble des parties des Sénateurs d'Ottawa/Québec (LNH) et de leur club école à Québec. Ça ne devrait pas leur nuire financièrement.


Les deux villes (Québec et Ottawa) pourraient bénéficier de retombées économiques. Très facile pour l'amateur de se déplacer d'une ville à l'autre pour suivre son équipe (5 heures de voiture). Les hôtels et les restaurants en bénéficieraient.


Une rivalité Québec/Ottawa vs Montréal se développerait dans le temps de le dire et la rivalité pourrait également passer par Québec vs Laval dans la ligue américaine.


Pour revenir à mon idée de base, l'implantation du club école des Sénateurs à Québec.


Un autre geste que les Sénateurs pourraient faire pour s'intégrer plus facilement à la ville de Québec serait de nommer Patrick Roy à la tête de leur club école. Pierre Dorion, le directeur général des Sénateurs l'aime bien. Il l'a presque engagé à Ottawa l'été dernier lors d'une entrevue de dernière minute qui a duré 6 heures. Ça permettrait à Patrick de coacher professionnel tout en restant dans sa ville.


Dans l'organisation des Sénateurs, il y a le fils de Jeff Brown (Logan) et le fils de Craig Wolanin (Christian) des anciens Nordiques. Il y a également Anthony Duclair, un ancien des Remparts de Québec. Il y a comme ancien de la LHJMQ l'excellent Thomas Chabot, Jean-Christophe Beaudin, Jonathan Aspirot, Hubert Labrie, Kevin Mandolese, Alex Dubeau, Filip Chlapik, Drake Batherson, Maxence Guenette (originaire de la région de Québec) sans compter Maxime Lajoie qui a joué WHL mais qui est né à Québec.


Il y a aussi plusieurs espoirs très prometteurs pour les prochaines années comme Erik Brannstrom, Brady Tkachuck (le Dale Hunter des temps modernes), Lassi Thomson ainsi que d'autres que j'ai déjà nommé. Sans oublier que les Sénateurs ont pour le prochain repêchage 3 choix de 1e rd, 4 choix de 2e rd et 2 choix de 3e rd. Bientôt ça sera une équipe vraiment excitante.


Moi je crois que la ville de Québec peut être une arme solide aux Sénateurs d'Ottawa pour augmenter ses revenus et lui permettre de mieux rivaliser avec ses compétiteurs. L'implantation du club école des Sénateurs à Québec ne lèvera jamais autant si l'équipe des Sénateurs ne s'investit pas également du côté de la LNH.


Je suis rêveur, oui. Mais comme nous avons en ce moment peu de chose à analyser côté performance, je me le permet. N'en déplaise à ceux qui vont chialer. Il y en aura toujours et il y en a encore plus avec l'arrivée des médias sociaux. Je suis toujours disponible pour discuter dans le respect.

  • Noir Icône Instagram

©2019 by Hudon-Hockey. Proudly created with Wix.com